Je m’appelle Erik Satie comme tout le monde

Je m’appelle Erik Satie comme tout le monde. © Fabienne Rappeneau.

Le spectacle qui redonne vie au compositeur                          avant-gardiste virtuose ! 

Erik Satie fut un compositeur hors norme. Il composa des musiques aujourd’hui jouées dans le monde entier, telles les célébrissimes Gymnopédies.

En homme libre, il fit de sa vie un véritable roman, avec humour et légèreté, et fut l’ami des grands artistes de son époque : Debussy, Cocteau, Picasso, Ravel…

Le spectacle « Je m’appelle Erik Satie comme tout le monde » conte la vie de cet homme original, à travers une fiction pleine d’ironie, surprenante, musicale, esthétique… à l’image du compositeur.

Ce moment hors du temps est proposé au Théâtre de la Contrescarpe par une équipe des plus chevronnées ! Ancien pensionnaire de la Comédie Française, Elliot Jenicot compose ici un magnifique duo avec la jeune et talentueuse Anaïs Yazit. Les deux comédiens, menés par la plume et la mise en scène de Laetitia Gonzalbes sont accompagnés par les créations musicales de  Tim Aknine et David Enfrein. Sans oublier l’univers fantaisie apporté par les costumes de Claire Avias et les animations illustées de Suki. 

 

«  Le texte se dévoile comme l’un de ces tableaux anciens où une enfilade de portes entrouvertes induit un effet de vertige qui nous entraîne là où plus rien ne répond aux critères de la pure logique. Chaque plan questionne notre perception : sommes-nous prêts à accepter un autre qui ne fonctionnerait pas comme nous ? » Xavier Delette, musicien, directeur du Conservatoire à rayonnement régional de Paris

 

CRITIQUES THÉÂTRES PARIS “Allez vite voir ce spectacle, c’est riche, drôle parfois, grave aussi et surtout on en apprend beaucoup sur le grand homme de notre histoire culturelle et musicale.”

TOUTE LA CULTURE “L’air de rien, Erik Satie manie avec adresse l’ironie et l’humour noir pour dépeindre son époque et répondre à ses détracteurs, pour le plus grand plaisir de son auditoire.”

FROGGY’S DELIGHT “Laetitia Gonzalbes réussit cette hardie entreprise à double détente avec une dramaturgie maîtrisée pour ménager le suspense et différer sa révélation et les combiner, avec musique, chansons et pantomimes, en un kaléidoscope magique qui ressort tant au conte qu’au drame en assurant la dualité des personnages tout comme s’avère inventive sa mise en scène à la mesure de la fantaisie satienne.”

Ne manquez surtout pas notre interview d’ Elliot Jenicot qui nous confie ses impressions sur son personnage. 

Découvrez toute l’actualité du Théâtre de la Contrescarpe sur : 
https://theatredelacontrescarpe.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master


*